beurer-wl-75

Utiliser un réveil lumineux peut changer le cours de toute une journée. Sur une gamme d’offre très complète de simulateur d’aube, celui-ci présente l’avantage d’être un dispositif très complet avec de nombreuses fonctionnalités intégrées. Nous avons récemment testé le réveil lumineux Beurer WL 75, nous en sommes très satisfait. Grâce à celui-ci, nous avons l’impression de nous réveiller chaque matin comme en vacances. Ce qui nous donne toute l’énergie nécessaire pour affronter la journée. Même en hiver, ce réveil lumineux nous donne droit à un petit rayon de soleil dans notre chambre. Et la bonne humeur est au rendez-vous à chaque réveil.

Le Beurer WL 75

Le réveil lumineux Beurer WL 75 arbore un look arrondi, tel le soleil. Il fait exactement 22.5 x 18.5 x 9.5 cm pour un poids de 400 g. Nous reconnaissons à travers ce produit le design très épuré et très simple des appareils Beurer. Le WL 75 par exemple est très joli à regarder et se place facilement sur n’importe quel type de table de chevet.

D’une manière générale, ce dispositif est très facile d’utilisation. Il dispose de commandes logiques dont vous comprendrez facilement le fonctionnement. Ce simulateur d’aube affiche en outre une ergonomie assez correcte. Et les boutons placés sur son socle la rendent davantage plus simple. Une fois habitué à manipuler les différentes touches, l’utiliser devient un véritable jeu d’enfant.

Les caractéristiques du Beurer WL 75

WL75-beurerNous pouvons affirmer que ce modèle Beurer WL 75 est très complet et remplit bien son rôle. Pour un simulateur d’aube, il présente aussi l’avantage d’être un simulateur de coucher de soleil, un atout rarissime chez d’autres modèles. Avec ce gadget, il est désormais possible de s’endormir en toute sérénité et se réveiller encore plus paisiblement.

D’un autre côté, la possibilité de choisir entre différentes mélodies reste aussi une option très agréable. En plus de la sonnerie d’alarme classique ou de la radio, nous avons également le choix de nous endormir avec 4 berceuses différentes, et se réveiller avec 6 autres morceaux supplémentaires. Notons aussi la qualité supérieure du son ainsi que la finition bien pensée des mélodies.

Nous apprécions également la possibilité de personnaliser la lumière, qui peut rester fixée sur une seule couleur ou varier au choix entre 256 coloris différents. Voilà bien un détail très plaisant.

Mieux encore, un seul et unique Beurer WL 75 a la capacité d’éclaire une chambre entière. Avec 2000 lux et une panoplie d’intensité disponible, nous avons la possibilité d’opter pour une lumière forte ou très faible. A côté, la fonction lampe de chevet est parfaite pour la pause lecture du soir.

Nous regrettons toutefois les différents bugs liés à l’utilisation de l’application Beurer LightUp. En plus d’être la plupart du temps trop lente, il serait bien plus pratique de pouvoir la contrôler depuis une télécommande. D’un autre côté, nous trouvons aussi assez difficile d’accéder aux touches sur le socle. Il faut en effet pencher la tête et parfois même se lever pour y avoir accès. Ce qui n’est pas très pratique quand on est déjà si bien installé dans son lit.

colisee-rome

Le Colisée, une attraction touristique

La capitale italienne regorge de lieux touristiques merveilleux mais l’un d’entre eux semble sortir du lot de par son histoire, il s’agit du Colisée. Ce monument qui est aujourd’hui une destination parfaite pour un voyage de rêve est un lieu riche d’histoire. Ce sont aujourd’hui des millions de touristes qui visitent chaque année le Colisée. Un musée est présent à l’intérieur de celui-ci depuis 2001. Il est très présent dans la culture populaire et est connu de tous à travers le monde entier. Le Colisée est le lieu emblématique pour un voyage à Rome, et vous ferez vos plus belles photos. Avis donc aux passionnés d’histoire pour un voyage culturel au sein de la capitale de l’Italie et de son plus célèbre monument.

colisee-rome-voyage

Une architecture grandiose

La dernière des sept merveilles de Rome est aussi l’édifice le plus moralement contestable qu’il soit. En effet, derrière les magnifiques murs du Colisée se tenait d’effroyables spectacles de combats, de luttes, de morts et de sang. Ce bâtiment était le plus grand et le plus célèbre de tous les amphithéâtres romains. S’élevant à une hauteur correspondant à plus de seize étages, il pouvait accueillir 80000 spectateurs. C’était une immense arène consacrée au divertissement et à la mort. C’est après la mort de Néron que les Romains ont commencé à réfléchir à la construction du Colisée. Son règne de terreur avait tellement accablé le peuple que son successeur, Vespasien, se devait de construire quelque chose d’exceptionnel pour regagner les faveurs des citoyens. En l’an 70 après Jésus Christ, les ingénieurs de Vespasien assèchent le lac privé de Néron pour y établir les fondations du plus grand amphithéâtre de Rome. En forme d’ovale, l’édifice possède une vaste arène centrale et de hauts gradins bien étagés qui permettent à chaque spectateur de disposer d’une excellente vue sur l’immense piste. A l’intérieur de l’édifice, on dénote de nombreuses galeries voutées. Grâce aux 76 portes d’entrée, les spectateurs pouvaient s’engouffrer dans les passages afin de rejoindre les places assises au-dessus. Toute la structure repose sur des piliers porteurs renforcés par des arcades et des voûtes. Les voûtes donnent une toiture en coupole construites en béton et positionnées sur un cadre ou un coffrage en bois. Les arcades permettent d’avoir un espace public ouvert où les gens peuvent se mélanger et circuler. Ces arcades conférent au Colisée son aspect architectural distinctif sur le pourtour. En observant la façade, on remarque que les trois premiers étages comportent des arcades alors que les 4ème et 5ème sont des murs pleins. Les techniques de construction employées ont permis de monter très rapidement ces façades de 45 mètres de haut. Ce sont 300 tonnes d’agrafes en fer qui ont permis de relier les éléments de maçonnerie. Grace aux briques de dimensions standard et au béton facile à mélanger, la productivité était très grande sur le chantier. Ce qui arrangeait Vespasien qui n’avait pas de temps à perdre dans sa conquête de l’estime du peuple avant de devenir trop vieux.