colisee-rome

Le Colisée, une attraction touristique

La capitale italienne regorge de lieux touristiques merveilleux mais l’un d’entre eux semble sortir du lot de par son histoire, il s’agit du Colisée. Ce monument qui est aujourd’hui une destination parfaite pour un voyage de rêve est un lieu riche d’histoire. Ce sont aujourd’hui des millions de touristes qui visitent chaque année le Colisée. Un musée est présent à l’intérieur de celui-ci depuis 2001. Il est très présent dans la culture populaire et est connu de tous à travers le monde entier. Le Colisée est le lieu emblématique pour un voyage à Rome, et vous ferez vos plus belles photos. Avis donc aux passionnés d’histoire pour un voyage culturel au sein de la capitale de l’Italie et de son plus célèbre monument.

colisee-rome-voyage

Une architecture grandiose

La dernière des sept merveilles de Rome est aussi l’édifice le plus moralement contestable qu’il soit. En effet, derrière les magnifiques murs du Colisée se tenait d’effroyables spectacles de combats, de luttes, de morts et de sang. Ce bâtiment était le plus grand et le plus célèbre de tous les amphithéâtres romains. S’élevant à une hauteur correspondant à plus de seize étages, il pouvait accueillir 80000 spectateurs. C’était une immense arène consacrée au divertissement et à la mort. C’est après la mort de Néron que les Romains ont commencé à réfléchir à la construction du Colisée. Son règne de terreur avait tellement accablé le peuple que son successeur, Vespasien, se devait de construire quelque chose d’exceptionnel pour regagner les faveurs des citoyens. En l’an 70 après Jésus Christ, les ingénieurs de Vespasien assèchent le lac privé de Néron pour y établir les fondations du plus grand amphithéâtre de Rome. En forme d’ovale, l’édifice possède une vaste arène centrale et de hauts gradins bien étagés qui permettent à chaque spectateur de disposer d’une excellente vue sur l’immense piste. A l’intérieur de l’édifice, on dénote de nombreuses galeries voutées. Grâce aux 76 portes d’entrée, les spectateurs pouvaient s’engouffrer dans les passages afin de rejoindre les places assises au-dessus. Toute la structure repose sur des piliers porteurs renforcés par des arcades et des voûtes. Les voûtes donnent une toiture en coupole construites en béton et positionnées sur un cadre ou un coffrage en bois. Les arcades permettent d’avoir un espace public ouvert où les gens peuvent se mélanger et circuler. Ces arcades conférent au Colisée son aspect architectural distinctif sur le pourtour. En observant la façade, on remarque que les trois premiers étages comportent des arcades alors que les 4ème et 5ème sont des murs pleins. Les techniques de construction employées ont permis de monter très rapidement ces façades de 45 mètres de haut. Ce sont 300 tonnes d’agrafes en fer qui ont permis de relier les éléments de maçonnerie. Grace aux briques de dimensions standard et au béton facile à mélanger, la productivité était très grande sur le chantier. Ce qui arrangeait Vespasien qui n’avait pas de temps à perdre dans sa conquête de l’estime du peuple avant de devenir trop vieux.